Arrêtons de chercher à nous vendre!

468637-prostitution-11

Quand nous rencontrons quelqu’un, que ce soit dans un cadre professionnel ou privé, notre ego ne sait pas faire autrement que d’avoir peur que nous ne soyons pas assez bien perçu. Alors il se met à surjouer son rôle pour nous faire « gagner des points » dans la relation. Aussi, la plupart du temps nous entrons en relation en ayant la tête remplie de nous, nous et encore nous. Comme bien souvent nous rencontrons des personnes qui fonctionnent sur le même mode, nous voilà engagés dans un jeu de rôle entre deux ego qui cherchent à s’impressionner mutuellement. Finalement peu de vérités sortent de tels échanges. C’est cela le jeu de la séduction. Et ce jeu n’a pas uniquement lieu entre un homme et une femme qui cherchent à se plaire. Ce jeu de la séduction est courant dans chaque nouvelle rencontre, même professionnelles.

Quand on se connait mieux et que ce petit jeu continue, on rentre alors dans les jeux de pouvoir ou chacun cherche inconsciemment à se sentir gagnant. Bref, voilà le jeux des conflits et autres dépendances qui s’annonce.

Quand on souhaite sortir de tous ces jeux il vaut mieux adopter une autre tactique et arrêter de se vendre. Après tout, on est ce que l’on est, ni plus ni moins et celui ou celle qui n’est pas capable de s’en rendre compte n’est pas fait pour rester dans notre univers. De toute manière, chercher à le séduire n’est pas vraiment chercher à lui montrer qui on est. Alors on risque vite de se retrouver entouré de personnes qui ne nous connaissent pas vraiment et qui nous apprécient pour ce qu’ils croient connaitre de nous. Mauvaise idée!

Au lieu de se mettre en avant, il serait peut-être judicieux de laisser l’autre se montrer tel qu’il est. Au lieu de chercher à montrer notre bel esprit, il serait peut-être heureux de laisser l’autre exprimer qui il est. Plus on cherche à se montrer grand et fort, plus celui qui est en face de soi cherche instinctivement à se montrer à la hauteur, voir plus. Plus vous chercherez à obtenir quelque chose de l’autre, plus il cherchera à vous donner moins. Plus vous cherchez à montrer que vous êtes beau et exceptionnel, plus vous montrez à l’autre à quel point il est moche et faible par rapport à vous. Il ne vous laissera pas faire. Soit il se détournera, soit il se ralliera à votre cause parce que vous l’avez subjugué, mais il ne faudra pas vous étonner qu’il ne vous lâche plus. Il est devenu dépendant.

Pourquoi ne pas vous mettre à la place de l’autre quand vous le rencontrez? Après tout, vous avez envie de mieux le connaitre et de vous en faire un ami. Le mieux n’est-il pas d’enfiler ses chaussures pour mieux comprendre le chemin qu’il a fait jusqu’à maintenant pour arriver aujourd’hui dans votre réalité.
C’est un bon moyen de comprendre ce qu’il recherche chez vous et de quoi il pourrait avoir besoin. Au moins si vous ne vous sentez pas capable de répondre à ce besoin, vous pouvez vous éclipser sans dommages. Si vous sentez que vous pouvez lui apporter quelque chose de positif, alors vous avancerez dans la relation détendu et heureux de vous sentir bénéfique.

Arrêtons aussi d’employer des phrases toutes faites. Vous savez, les phrases que l’on sert à tout le monde sans plus même s’en apercevoir. Pourquoi ne pas essayer d’utiliser le langage de l’autre, d’écouter ses particularité, ses intonations, souligner ce qu’il dit et ce qui lui tient à coeur. Arrêtons de servir à l’autre des stéréotypes tout préparés pour enfin participer à un vrai échange qui pourrait avoir comme point de départ ce qu’on a réellement perçu et écouté dans ce qu’il a déjà dit, dans les attitudes physiques qu’il nous a montré jusque là. Parfois, repérer le manque d’assurance de quelqu’un et simplement lui dire, « oh, moi aussi je suis parfois un peu angoissée quand je rencontre quelqu’un pour la première fois! » peut libérer une conversation et l’orienter vers un beau moment de partage de deux personnes vraies, sans masque de pudeur ou de timidité.

Quand on souhaite sincèrement rencontrer l’autre, il me semble juste d’arrêter de focaliser son attention sur soi uniquement. « Je dois dire cela et pas cela… », « Il doit savoir que je fais ça…. », « je dois lui montrer comment je suis belle, ou intelligente…. », « Elle doit pouvoir comprendre que je suis quelqu’un de bien qui a réussi…. » sont des pensées qui recentrent en permanence notre attention sur nous-même au lieu de la laisser se poser sur l’autre que l’on cherche à rencontrer. Rencontrer réellement quelqu’un pour partager un moment amical ou professionnel avec lui nécessite à mon sens de focaliser nos intentions et nos pensées sur ce qu’on peut apporter à l’autre, sur ses besoins, ses rêves, ses doutes, et jamais sur la reconnaissance qu’il nous apportera, jamais sur l’argent qu’il pourrait nous donner, jamais sur ce qu’il nous donnera ou apportera, jamais sur nos envies à nous que l’on espère voir se réaliser grâce à l’autre.

Capter l’esprit de l’autre pour qu’il nous perçoive comme l’un des siens demande de s’ouvrir à l’autre pour en faire réellement la connaissance au lieu de vouloir lui planter dans le crâne notre argumentaire de vente personnel. C’est apprendre à connaitre de quoi il est particulièrement demandeur, quelles sont ses valeurs, qu’est-ce qui le distingue des autres, quel est son mode de communication favori, et qu’est-ce qu’il apprécie le plus concernant l’attitude au travail ou en amour, ou en amitié en fonction du cadre de la relation.

Et pour faire lâcher un peu notre cher ego qui a une trouille bleu que l’on passe pour un idiot aux yeux de l’autre, il nous faut avant chaque rencontre, nous accorder une indulgence pour nos défauts et nos manques de qualités.
« Je m’accepte tel (telle) que je suis et l’autre m’acceptera ou pas. C’est ainsi, je ne peux rien y changer. »  Il n’existe pas de professionnel parfait comme il n’existe pas de client idéal. Il n’existe pas d’amant ou d’ami idéal. Il existe juste des personnes qui peuvent nous correspondre ou pas. Il existe juste des personnes a qui on peut apporter quelque chose de positif ou non. Qui peuvent aussi nous faire du bien, ou pas.
Ne nous justifions plus ni pour nous-même ni devant qui que ce soit.

Lâchons l’inquiétude: le seul moyen de se débarrasser de l’inquiétude est d’accepter l’échec à l’avance.

Renonçons à notre désir d’être accepté(e), apprécié(e). Ce désir génère des potentiels excessifs qui génèrent des troubles et une attitude empruntée qui nous péjorent et ne nous rendent pas service. Toujours vouloir être validé par l’autre est le meilleur moyen de se faire harponner par un manipulateur toxique qui aura trouvé là une victime parfaite qui s’oubliera complètement pour être à son service.

Concentrons nous juste sur le processus de la rencontre et prenons simplement du plaisir au processus d’échange même si cela se passe dans le cadre d’un entretien commercial.

Accordons nous lors de toutes nos interactions avec les autres à l’énergie de la détente et du plaisir.

Stop au copier-coller!

Impossible d’emprunter la vie d’un autre pour avancer sur sa propre route! On peut utiliser le copier-coller pour remplir une page blanche sur son ordinateur mais ce n’est pas une bonne idée pour écrire le livre de sa vie. C’est générateur de frustration et de souffrance à plus ou moins court terme. 

Le bien-être à long terme se ressent dans une vie qui nous ressemble, une vie qui nous correspond en tout point, une vie qui nous va comme un gant! Alors cessons de vouloir faire comme les autres et décidons maintenant de nous créer une vie à notre image ! 

Pas de grande révolution à prévoir, ni de chamboulement à mettre en place ! Rassurez-vous ! Je vous invite juste à changer de GPS pour bénéficier d’un système de guidage un peu plus fiable! Fini les culs-de-sac et autres chemins boueux qui vous mènent à « je suis perdu ». En fait, c’est juste sortir du brouillard ! 

Pour avancer dans la vie nous avons des choix à faire, des décisions à prendre. Une multitude de propositions se présentent à nous chaque jour. Nous rencontrons de nouvelles personnes, nous sommes sollicités pour découvrir de nouvelles choses. Nous avons de nombreuses pensées pour orienter notre vie et nous engager dans de nouvelles directions. 

Comment savez-vous que vous faites les bons choix? Avec quels critères prenez-vous vos décisions ? Sur quelles valeurs décidez-vous de vous engager dans une nouvelle relation, dans un travail, dans un choix de vie?

Au cours de mes nombreuses années de consultations j’ai pu m’apercevoir que nombreux sont ceux qui font des choix important alors qu’ils vivent dans le brouillard complet en ce qui concerne « qui ils sont ». 

Ils ont peu d’idée de leurs rêves. Pour faire leurs choix de vie, ils s’attachent surtout à des informations subjectives et parfois superficielles. 

Un individu peut faire un choix de vie en se référant à ce qui augmente son sentiment de valeur personnelle. Ce qui flatte son ego. Une belle femme, une belle voiture, un job au goût du jour, un voyage qui fera rêver ses proches….

Un individu peut également faire ses choix de vie en recherchant avant tout ce qui lui laisse penser que cela améliorera rapidement ses conditions de vie. Le marketing s’appuie beaucoup sur ce critère. « Accédez au bonheur en achetant votre maison auprès du constructeur X », « rayonnez en choisissant la voiture Y », C’est aussi sortir avec untel parce qu’il dégage quelque chose qu’on a toujours eu envie d’avoir et faire un enfant pour rafistoler le couple qui bat de l’aile. 

Faire ce genre de choix et les réaliser procure une sorte d’euphorie car l’individu est amené à vivre une nouvelle expérience porteuse de plein d’espoir. Bien souvent cette euphorie retombe car à l’usage cette nouvelle expérience apporte son lot de complications et de déception. De plus le shoot émotionnel que procure cette nouveauté plaisante ne fait effet que quelques temps et le corps et la psyché réclame un nouveau shoot express. 

Sortir du brouillard c’est s’éviter ce genre de montagne russe émotionnelle on ayant la visibilité et la lucidité sur soi même qui permet de poser des choix en connaissance de cause et en accord avec qui nous sommes afin de donner une sérieuse chance à nos choix de nous guider vers une voie pérenne, une voie qui nous emmène au bien-être profond et durable. 

J’ai créé une formation pour vous permettre de connaître en profondeur ce que vous trouvez important dans la vie. Pour vous permettre de devenir conscient de vos propres rêves et désirs, seul moyen pour accéder au bien-être profond. 

Cette formation est un investissement dont vous bénéficierez tout le reste de votre vie car vous découvrirez vos valeurs fondamentales qui sont ancrées au plus profond de vous. Ces valeurs sont les éléments les plus stables de votre personnalité. Elles sont le moteur qui vous fait agir et qui vous donne de l’énergie pour entreprendre. Elles sont le socle de votre confiance en soi. Elles sont vos repères essentiels, ceux qui orientent pour une large part vos actions et votre comportement. 

Après cette formation vous saurez sentir quand vous êtes sur la route qui est faite pour vous, dans la vie qui vous correspond. 

Quand vous vivrez la vie qui vous correspond vous rencontrerez des partenaires, des soutiens, des opportunités d’affaires professionnelles ou privé qui correspondent à vos désirs et à vos besoins.  Vous rencontrerez des personnes et des activités avec lesquelles c’est un plaisir d’entretenir des relations durables. 

Pour apprendre à sortir du brouillard, prenez contact avec moi ICI

Vous pouvez profiter de cette formation en ligne, en groupe ou en séance individuelle,