L’art de transformer une toxicité en bain de Jouvence.

Dans toute situation toxique traîne un ou des individus toxiques. Mais souvent cette toxicité est au départ tapie en nous, dans notre champ inconscient. Prendre conscience de cela et faire un retour à soi peut être une excellente source de développement de soi. Regarder le toxique extérieur comme une projection inconsciente de la faille qui nous habite est la voie de l’amour pour soi. Rejeter la situation toxique et ses protagonistes c’est la voie de la peur et le rejet de soi.

On parle beaucoup des toxiques non pathologiques comme les dépendants affectifs, les narcissiques, les manipulateurs en tout genre et autres passifs-agressifs. On les perçoit à l’extérieur de soi et il est tellement facile de les rendre responsables de nos mauvaises récoltes. Stop! On a tous un toxique intérieur qui attire nos toxiques extérieurs. Il est bon d’éviter d’entretenir des relations avec des personnes toxiques pour nous. C’est vrai. Mais parfois, ce n’est pas si simple car même si la tête sait, le cœur refuse la distanciation. Un petit quelque chose nous empêche de lâcher la relation et on ne sait pas pourquoi, on y retourne. C’est notre faille à nous qui s’exprime.

Dans une relation ou une situation toxique, adopter la solution de la fuite peut être nécessaire et indispensable lorsqu’on est cruellement en danger. Mais il faut garder à l’esprit que dans ces conditions la leçon de vie ne pourra pas être apprise et intégrée totalement. Aussi, une situation moins toxique mais assez désagréable à vivre pourrait se représenter ultérieurement. Gardez ça en tête. Tôt ou tard la faille qui nous habite devra être regardée et corrigée car elle nous fragilise. Et la vie le sait ! La vie nous poussera toujours à trouver le moyen de remplacer la peur par l’amour.

La souffrance provient de la lutte. D’où l’idée d’arrêter de se blâmer d’avoir un cœur attiré par la toxicité et décider en conscience de lâcher prise sur ce qui est. « J’accepte de ne pas savoir pourquoi je vis cela et quelle leçon va en sortir et je décide en conscience d’expérimenter cet état de fait en me plaçant dans la vie tel un étudiant face à une leçon. »

Personne ne peut souiller votre vie sans votre accord tacite. Point n’est question ici de dire qu’à la première attitude désagréable d’un tiers il est nécessaire de couper court. Ne pas savoir faire preuve de compréhension et de patience nous rendrait rigide et même malveillant. La maladresse existe et n’est pas forcément intentionnelle. En revanche, se laisser embourber dans la frustration et le sentiment récurrent d’être sali et saccagé dans son estime de soi de manière quasi systématique par l’autre nécessite une action ferme et irrévocable. Le cœur doit être parfois mis sous la protection de la rationalité.

Contrairement à ce qu’on pourrait croire, adopter une attitude réactive de reproche teintée d’agressivité, se mettre en colère et crier fort est à mon sens une solution de « survie » émotionnelle qui n’apporte qu’un soulagement à court terme et qui est la porte ouverte à beaucoup de gaspillage d’énergie pour rien. Rien ni personne ne mérite qu’on dilapide sa propre énergie chèrement capitalisée dont on a cruellement besoin pour être en bonne santé et créatif. Et surtout pas un pollueur de bien être et d’instants heureux. Même si c’est notre enfant ou un parent.

En revanche, je vous invite à utiliser la présence de cette relation ou de cette situation toxique pour apprendre à renforcer votre capital vitalité et affûter vos outils intérieurs. Comme j’aime à le dire, ce qui ne tue pas renforce. Rester paisible et zen dans le métro parisien aux heures de pointe permet d’accéder a bien plus de maîtrise de soi que de trouver la zen attitude au bord d’une plage de Bali en regardant le soleil se coucher. De la même manière il est plus favorable à un jeune enfant de booster son système immunitaire en lui permettant de se rouler parfois dans la boue plutôt que de le nourrir aux antibiotiques. Savoir stimuler ses défenses et renforcer sa capacité à surmonter les problèmes est préférable à la fuite et à l’esquive. C’est une porte ouverte vers la pleine liberté d’être quelque soit l’environnement.

Donc, quand un toxique quelconque s’infiltre dans votre champ de vision, une personne ou une situation, ça peut être un bel exercice que propose la vie pour apprendre à développer sa force intérieure et sa puissance émotionnelle.

Des éléments toxiques il y en aura toujours autour de nous. Et on peut aussi se révéler être toxique pour quelqu’un à un moment de notre vie quand on n’a pas appris à cultiver en soi l’art de la maturité.

Aussi, en adoptant volontairement une attitude d’apprenant pour décupler sa survie face à une situation remplie de toxicité on fait d’une pierre deux coups. On se renforce face aux éventuelles situations délicates futures et en même temps au lieu de se laisser détruire par le gêneur on utilise son énergie à lui pour renforcer notre propre valeur. Être dans un état d’esprit apprenant signifie être bien informé que ce qui se joue est une scène de théâtre qu’on accepte de vivre en conscience dans un but précis. Se renforcer. Cela signifie très clairement que chaque pas doit donner lieu à une leçon apprise sur soi et surtout que cette situation doit un jour prendre fin de manière ferme. Quand on a le diplôme, il faut quitter l’école pour se réaliser fort de cet enseignement reçu. Le toxique peut être une excellente école si on joue le jeu en conscience mais on ne fait pas sa vie en restant à l’école.

Ce serait nier la beauté de la vie et tout le potentiel dont elle regorge qui est en permanence à notre portée pour nous épanouir.

Devenir apprenant c’est accepter de vivre une situation inconfortable momentanément pour vivre une expérience riche d’enseignements sans jamais s’identifier à la situation. Vous n’êtes pas une personne en difficulté mais une personne qui a choisi d’apprendre face à une difficulté. C’est un choix à faire. Une décision à prendre. Ce point est crucial pour ne pas vous sentir nul et malheureux face aux difficultés de la matière à apprendre.

Attention, quand vous allez à l’école vous n’y restez que quelques heures par jours et vous rentrez chez vous étudier et vous détendre. Vous n’êtes pas en classe 24h sur 24! Assurez vous que face à votre toxique vous avez toute latitude pour vous replier régulièrement dans vos pénates pour digérer les leçons. Si ce n’est pas encore le cas, ne vous lancez pas dans l’expérience. Prenez d’abord vos distances.

De la même manière, si vous avez trop d’intérêts en jeux et que vous mettez trop de critères d’importance dans la situation vous êtes sûrement dans un stade où la toxicité risque d’être trop forte et même dangereuse. Vous devez vous protéger avant tout car une dose toxique massive tue sur le champ. Récupérez avant tout vos billes, mettez vous en sécurité, prenez de la distance. Si vous ne l’avez pas fait avant c’est que quelque chose en vous a déjà été vampirisé par cet élément toxique. Ce qui peut vous rendre également très toxique pour vous-même car vous ne possédez plus qu’une partie de vous-même. Un travail en profondeur avec un thérapeute peut être nécessaire pour retrouver de la sécurité.

L’idée ici, c’est d’apprendre de la toxicité d’autrui ou d’une situation sans être en danger.

Et ce qu’on apprend d’une relation ou d’une situation toxique peut être un véritable bain de Jouvence. Une sorte de révélateur de nos trésors cachés et une libération de nos pleins potentiels. La leçon une fois que vous l’aurez apprise, vous comprendrez que vous ne pourrez jamais assez remercier ce toxique de vous avoir autant permis de vous révéler à vous-même.

En revanche vous pourrez vous remercier tous les jours d’avoir su utiliser le challenge pour acquérir cette belle liberté que vous possédez maintenant.

C’est d’ailleurs à cela que vous saurez naturellement que la leçon est terminée. Vous rayonnerez. Votre toxique se sentira de moins en moins confortable à vos côtés. Il finira peut-être même par vous maintenir à distance. La situation toxique disparaîtra sans explication de votre champ de vision car vous vous y positionnez maintenant en permanence et sans le vouloir en pleine possession de votre propre bien être et de vos réussites. Une personne toxique est incapable de modéliser cela pour elle même. Et une situation toxique ne peut exister quand elle n’est plus nourrie par tous les protagonistes. C’est là qu’il est temps de quitter la scène. Vous êtes devenu un individu tout terrain, qui ne confond plus tracas et problème, qui sait garder un haut niveau d’énergie quelque soit l’environnement et qui a confiance en ses talents puisqu’ils ont été découverts et mis en pratique. Bref, vous êtes libre avec les deux yeux bien ouverts. En pleine conscience.

Comment apprendre d’une situation ou d’une relation toxique ? En apprenant à ne pas adhérer à l’état du toxique pour sortir du jeu, en développant en soi les qualités anti-toxicité, en enrichissant sa connaissance de soi et de l’humain, en acceptant de vivre toutes les émotions que l’élément toxique nous pousse à vivre sans les rejeter ni pleurer sur son sort, pour libérer des émotions cachées en nous et souvent liées à des blessures passées et en se rappelant tous les jours que le soleil radieux est toujours là, au dessus de nous, même quand les nuages le cache. C’est à dire, garder la foi en nos capacités à rayonner même dans l’épreuve.

L’état toxique est de nos jours bien identifié. À vous d’y prendre garde pour ne pas le reproduire chez vous.

Les toxiques vivent en groupe. Ils ont toujours dans leur entourage des alliés conscients ou inconscients qui entretiennent des liens douloureux avec eux. Impossible pour les toxiques de créer des liens équilibrés et harmonieux. C’est obligatoire puisqu’un toxique a toujours besoin d’une bonne excuse pour dire qu’il est victime et que sa vie est moche à cause des autres. Ou qu’il doit se battre contre la bêtise humaine. Ou qu’il doit se comporter ainsi parce qu’il le faut. Pas le choix, il n’y est pour rien et il ne peut rien y faire. C’est ainsi. Ce statut de victime ou de va-t-en-guerre ou même de gentil-sacrifié le place systématiquement dans une incapacité à être en joie. Il ramène cela dans votre champ de vision et pourquoi pas vous intègre également dans ses misères en vous rendant responsable d’une souffrance supplémentaire parce que vous ne comprenez pas à quel point il n’a aucun choix autre dans sa vie. En plus vous ne l’acceptez pas tel qu’il est surtout quand il se montre être le pire des lâches et qu’il vous fait les pires vacheries. Et ça, il n’aime pas car s’il acceptait d’entendre vos ressentis il devrait se remettre en question. Parfois il peut même s’auto-humilier pour vous montrer à quel point il passe sa vie à devoir choisir entre la peste et le choléra et c’est ainsi… il faudra bien que vous l’acceptiez tel qu’il est. Il n’a pas d’efforts à fournir pour considérer vos besoins. Ça jamais. C’est un bon moyen très positif pour vous permettre d’apprendre à combler vos besoins par vous-même. Une belle leçon pour cultiver votre indépendance. Mais ne poussez pas le bouchon trop loin pour développer le stade ultime de l’interdépendance heureuse avec lui. Pour cela il vous faudra vous entourer de personnes plus matures émotionnellement.

En sa présence, soit vous perdez votre joie de vivre, vous vous étiolez, soit encore plus grave vous accédez à la croyance que vous êtes méchant, vous doutez de votre bienveillance qui vous a pourtant toujours caractérisée . Vous cherchez à redoubler de patience, d’écoute et de compréhension pour l’autre. Voilà des excellentes qualités que vous êtes en train de développer qui vous serviront pour le reste de votre vie. Appréciez ! Mais c’est maigre récompense face à votre joie de vivre qui s’éloigne.

La magnifique leçon ici, c’est qu’avec un peu d’entraînement vous allez découvrir que face à une situation glauque vous pouvez choisir en conscience de rester tel que vous êtes. Gai et enthousiaste à l’intérieur de vous. Vous arriverez à écouter les gérémiades d’autrui et à avaler leurs excuses bidons et prétextes en tout genre sans être dupe et sans souffrir, vous arriverez à comprendre pourquoi ils en sont arrivés là sans vous impliquer émotionnellement parce que vous avez compris que votre survie dépend de votre manière de rester centré sur votre bonheur intérieur d’être en vie et d’avoir su faire les bons choix pour vous-même. Car tout comme en temps de disette la moindre miette de pain est une aubaine, dans une ambiance glauque le moindre rayon de soleil qui vient vous chatouiller la peau est une caresse de la vie. Face à cette glauque attitude, tous les petits instants de bonheur, toutes les petites réussites que vous avez su obtenir, le sourire de la boulangère, l’oiseau qui vient sur votre rebord de fenêtre et le parfum de votre rosier sur le balcon auront enfin une importance dans votre vie. Vous saurez apprécier les petits bonheurs de tous les jours. Et ça c’est une grande richesse. Bingo!

Les toxiques sont toujours fatigués, malades de quelque part , et nécessitent une énergie terrible pour les bouger, les intéresser à prendre soin d’eux. Ils sont épuisants physiquement. Quand tout va plutôt bien, ils vous font (sans faire exprès !) le coup de crasse du siècle qui se répète 10 fois par mois. Avec eux vos émotions prennent à longueur de temps l’ascenseur. Un coup en haut, un coup en bas. C’est le sport favori du toxique. Semer la confusion en vous pour vous déstabiliser et obtenir de vous selon ses seuls intérêts. Ça aussi c’est nerveusement épuisant.

Alors, vous allez tout d’abord apprendre à devenir de plus en plus conscient de vos émotions parce que pour survivre vous devrez apprendre la stabilité émotionnelle. C’est extrêmement utile dans la vie. Une bonne émotion permet une bonne décision ! Mais pour y arriver, vous devrez être rempli d’énergie afin de garder la tête hors de l’eau. La leçon magnifique ici c’est que vous allez réaliser que vous pouvez par vous-même augmenter votre niveau d’énergie. Parce que vous n’avez pas le choix sinon vous sombrez. Comment ? En faisant très attention à votre alimentation, en ayant des heures de sommeil régulières, en faisant un peu de sport tous les jours et en buvant beaucoup d’eau . Vous n’imaginez pas les bénéfices collatéraux ! Plus d’énergie c’est plus de réussite professionnelle, une meilleure santé, la capacité de découvrir de nouvelles activités enrichissantes ! Tout bénéfice ! Sans ce toxique l’auriez-vous découvert ?

De part ses actes incompréhensibles et souvent blessants, le toxique pousse votre cerveau dans ses derniers retranchements. Il creuse, dissèque, tourne et retourne les informations verbales et non verbales que votre toxique vous livre car on a tous besoin de trouver du sens pour ne pas exploser de souffrance. C’est une magnifique méthode de développement de soi car le cerveau ayant besoin de réponses il nous pousse à nous instruire sur le thème des sciences humaines. Qu’est-ce qu’un manipulateur ? Qu’est-ce qu’un dépendant? Qu’est-ce que les blessures d’âme, les mécanismes de survie qui y font face et donc les croyances limitantes associées. Quels sont les différents profils amoureux liés à ces blessures . Passionnant ! Jamais vous n’auriez eu ce courage et cette motivation pour plonger dans le développement personnel si vous n’aviez pas eu cet empêcheur de tourner en rond dans les pieds! Vous voilà finalement en possession de la troisième grande richesse de l’expérience. En cherchant le sens de toutes ces absurdités toxiques vous avez trouvé le sens de vous-même, vous avez touché du doigt ce qui vous habite et comment vous fonctionnez. Vous avez appris à vous connaître. Ou du moins vous avez mis le doigt dans un engrenage positif de développement de soi et de créativité. Bravo!

C’est un dur labeur, je le sais! Mais rassurez-vous, il existe aussi quelques avantages secondaires et passagers avec les toxiques. Sautez dessus quand ils se présentent! C’est la petite friandise qui permet de se redonner le cœur aux études ! Mais j’espère que vous-même vous n’agissez pas ainsi!

Leur faible estime d’eux-mêmes les poussent à séduire. Aussi, en public ils ont l’art d’être avenants, gentils et beaux parleurs. Ils savent s’exprimer sur beaucoup de sujets et plaisent à l’auditoire. Tout cela reste au stade très superficiel. Ça peut être flatteur de faire partie de leur cercle social en étant considéré comme leur proche. On brille un peu par procuration ! Mais cela reste de la procuration…. D’autre part ils aiment ne pas être considérés comme tout le monde. Ils savent réclamer un petit service supplémentaire, un sur-classement ou des réductions de prix avantageuses. En tant que proche vous en bénéficiez également. Si vous y regardez bien, c’est quand même un peu cher payé pour vous en terme d’énergie dépensée ! Pour finir, ils se veulent être plus attractifs que les autres pour vous garder sous la main. Vue leur incapacité à rayonner, ils préfèreront soit vous faire jouir plus que quelqu’un d’autre soit vous couvrir de cadeaux, de gentillesse et d’attentions pour se rendre merveilleux à vos yeux ! Ou les deux à la fois! Profitez ! C’est unique ! Mais ne soyez pas dupe ! Ça ne durera que le temps d’obtenir de vous ce dont ils veulent profiter. Tachez de profiter aussi. Vous le méritez bien. Mais gardez en tête que tout geste vide d’amour vous retire plus de vous-même que cela vous apporte. Ça laisse toujours un goût amer… et l’amertume crée la grimace qui rend moche.

Bon, plaisanteries misent à part, il y a un chemin nettement moins compliqué pour apprendre tout cela! Trouver tout seul la motivation pour mieux se connaître et décupler son énergie. Prendre soin de soi, croquer la vie à pleine dent et poser des limites claires à ceux qui font ressentir du désagrément.

Mais parfois, ce n’est pas le chemin le plus simple que l’on arrive à emprunter parce que c’est seulement dans l’adversité qu’on a le courage de faire face. Nous sommes humains. Alors si c’est le cas, pardonnez vous, remerciez la vie pour ce si bon professeur qu’elle vous livre et apprenez avec beaucoup de tendresse pour vous-même à sortir rayonnant de cette leçon de vie si nécessaire.

Au final, votre toxique vous aura bien malgré lui, permis de vous libérer de vos propres blessures. Vous ne vous rejetterez plus puisque vous avez pris le temps de vous découvrir. Vous ne vous abandonnerez plus puisque maintenant vous savez que vous pouvez être votre plus grand soutien dans l’adversité. Vous ne vous humilierez plus puisque vous savez à quel point vous pouvez être fier de vous de ne pas avoir fuit et d’avoir réussi à devenir rayonnant. Vous ne vous trahirez plus puisque vous savez maintenant être conscient de vos émotions et décider en fonction de qui vous êtes et non plus en fonction de votre environnement. Et vous ne souffrirez plus du sentiment d’injustice puisque vous savez maintenant que la puissance est en vous et pas dans la situation qui se présente.

Vous serez donc débarrassé de vos peurs d’être rejeté, abandonné, humilié, trahit et de vivre des injustices pour démarrer vos nouvelles relations ou projets ! En plus de votre gain de confiance en vous et votre nouvelle estime pour vous, vous voilà fin prêt pour vivre le plus grand amour de votre vie. Celui avec vous-même.

Vous voilà donc rayonnant et fermement décidé à le rester. C’est ce « fermement décidé  » qui attirera à vous des personnes engagées sur la notion de relations équilibrées et harmonieuses et qui fera fuir d’autres toxiques qui verront très vite que vous ne laisserez pas leur attitude de clochard émotionnel faire de l’ombre à votre soleil ! Enjoy!

Et si votre nouvelle attitude et votre bonheur rayonnant permettent aux toxiques qui vous entourent d’avoir envie de vous ressembler au lieu de vous détruire, ils monteront peut-être eux aussi dans le train qui fait voyager dans la vie en première classe. C’est le plus beau cadeau que vous pouvez leur faire mais ils ne sont pas obligés de l’accepter. Chacun doit choisir par lui-même ce qu’il a envie d’être.

Sophie

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s